Incredible images… “Conflict Kovid” in Shanghai

Shanghai residents, confined to their homes since late March, clashed with police to avoid going to quarantine centers. Footage of security forces dragging people by the arms and taking them to the quarantine center sparked outrage on social media.

class=”medianet-inline-adv”>

Unlike other Chinese cities that are enforcing the “Zero-Covid” policy, Shanghai, which took a more relaxed approach until last month, is now under strict restrictions. Nearly 25 million people in Shanghai have entered the third week of the shutdown, following an increase in cases of Omicron variants.

THEY GO OUT ON THE BALCONIES OF THEIR HOUSES AND CRIME

Residents of the city, confined to their homes since the end of March, unfurled the flag of revolt due to the strict restrictions imposed. People who resist efforts by security forces to take them to the quarantine center often respond by shouting from the balconies of their homes.

class=”medianet-inline-adv”>

IMAGES INCROYABLES…

Dans une nouvelle vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, la tension entre les habitants de Shanghai et les forces de sécurité qui voulaient les emmener au centre de quarantaine a été révélée.

Dans les images, on voit que quelques personnes dans la foule ont tenté de s’échapper de la quarantaine en brisant le cordon de police, tandis que les forces de sécurité vêtues de combinaisons de matières dangereuses traînaient les gens par les bras. Dans la vidéo, des cris et des pleurs sont entendus en arrière-plan alors que les habitants de la ville accusent la police de les frapper.

Twitter /jenniferatntd

Ils se sont agenouillés et ont supplié la police

La vidéo, dans laquelle la police arrête plusieurs personnes devant les caméras, ne montre qu’une partie de la colère vécue par le peuple chinois. Dans une autre vidéo sur les réseaux sociaux, une femme pleurant dans le dos a été vue alors que les autorités forçaient quelqu’un à monter dans la voiture. « Pourquoi prennent-ils une personne âgée ? » on l’entend demander. Une autre vidéo montre des gens agenouillés suppliant la police d’arrêter.

Des images incroyables... Kovid clash à Shanghai

Twitter /jenniferatntdclass=”medianet-inline-adv”>

2 000 CAS QUOTIDIENS, DES RÉSIDENTS PUBLICS SOUFFRANT DE LA NOURRITURE

Il devient de plus en plus difficile de trouver suffisamment d’espace pour la quarantaine dans la ville, où 20 000 cas sont détectés par jour. Alors que les autorités tentent de répondre au besoin en transformant les fêtes foraines et les écoles en centres de quarantaine, les habitants de la ville s’interrogent sur la nécessité de telles mesures.

Les habitants de la ville ont longtemps été confinés chez eux; beaucoup doivent attendre que le gouvernement libère les légumes, la viande et les œufs.

Des vidéos partagées sur les réseaux sociaux montrent des citadins en colère se plaignant de pénuries alimentaires et de fournitures médicales inadéquates.

Des images incroyables... Kovid clash à Shanghai

Officiers livrant de la nourriture aux personnes en quarantaineclass=”medianet-inline-adv”>

CHAQUE CAS EST ENVOYÉ À L’HÔPITAL

La Chine, l’un des derniers pays à s’en tenir à la stratégie «zéro Covid», vise à éliminer chaque infection par des quarantaines strictes et à envoyer tous les cas dans des établissements de santé.

Cependant, cela met à rude épreuve le système de santé du pays en raison de la variante hautement contagieuse de l’Omicron. pour répondre à toutes les demandes d’assistance médicale.

Selon la Commission nationale de la santé, il n’y a que 2,9 médecins généralistes pour 10 000 habitants en Chine.

class=”medianet-inline-adv”>

QUAND CELA SE FINIRA-T-IL?

Shanghai a désormais assoupli certaines restrictions en divisant la ville en trois zones : la zone de confinement, la zone contrôlée et la zone de précaution.

Les zones sans nouveaux cas en une semaine seront marquées comme “contrôle” et si elles atteignent deux semaines sans nouveaux cas, elles seront réduites à “précaution”.

Les personnes dans les zones avec moins ou pas de cas bénéficieront de plus de liberté, comme être autorisées à se déplacer dans les domaines où se trouvent leurs résidences.

Leave a Comment